Marque Bretagne

Qualité de l’air à Rennes : la Maison de la Consommation et de l'Environnement mobilise les citoyens

amabassad'air
Publié le 09.02.2018

 

La Maison de la Consommation et de l’Environnement (MCE) de Rennes travaille au quotidien à la protection de l’environnement, mais elle sait que sur une opération de cette envergure, elle a besoin de renfort !

En 2016, la MCE a lancé dans les quartiers de Villejean et de Blosne, à Rennes, une opération de mesure de la qualité de l’air par les habitants. Seize volontaires ont ainsi été formés à la qualité de l’air par l’association Air Breizh, puis équipés de petits capteurs de mesure. Ceux-ci collectent des données au-delà des stations de mesure installées à Rennes et permettent aux scientifiques d’étudier l’évolution des oxydes d’azote, des particules fines et de l’ozone présents dans l’air. L’opération a rencontré un franc succès et a été reconduite en 2017 avec 33 volontaires et un quartier supplémentaire : Bréquigny. Les résultats seront connus à l’été.

Des Ambassad’Air pour mesurer la qualité de l’air dans votre structure

Association, établissement scolaire ou entreprise, la MCE vient sensibiliser vos bénévoles, élèves et collaborateurs et coordonne le projet de mesure la qualité de l’air en vous mettant en relation avec les acteurs rennais. « Nous avons sensibilisé 150 élèves, 6 associations... et on pourrait tout à fait étendre ce principe aux entreprises souhaitant développer leur démarche RSE et s’intéresser à la qualité de l’air dans les bureaux » ajoute Jacques Le Letty, chargé de mission Santé-Environnement à la MCE. En effet, le chauffage des bâtiments est responsable d’une part importante de la pollution atmosphérique. L’opération Ambassad’Air permet donc d’engager les équipes avec une mesure concrète !

La démarche est d’ailleurs disponible en open data pour que ce projet collaboratif se duplique et inspire d’autres initiatives.

La MCE prend la mesure du réchauffement climatique

Sur le même principe de mesure citoyenne, la MCE souhaite étudier cet été les ilots de chaleur en hypercentre de Rennes. En effet, le phénomène de réchauffement climatique se ressent d’autant plus en centre-ville que la température y est de 2 à 3°C supplémentaires qu’hors agglomération. La mesure citoyenne de la température des habitations peut permettre aux scientifiques et experts du climat de travailler sur les solutions de demain. Rennes est pionnière sur les sujets d’adaptation et d’anticipation du changement climatique. Elle étudie notamment des solutions comme la végétalisation des toits des bâtiments.

Pour mettre en place la mesure de la qualité de l’air dans vos locaux et sensibiliser vos équipes, contactez la MCE : ambassadair@mce-info.org / 02 99 30 35 50.

En savoir plus