Marque Bretagne

L'entreprise adaptée Maine Ateliers (53) fête ses 30 ans !

MAINE ATELIERS

L’entreprise adaptée Maine Ateliers est toujours en développement et fête ses 30 ans. A Gorron en Mayenne, elle compte aujourd’hui 133 salariés, dont 82 % en situation de handicap. Reportage réalisé par Ouest-France.

103 salariés handicapés

Maine Ateliers, entreprise adaptée installée à Gorron en Mayenne, fête ses trente ans. « À l'époque, le directeur du CAT (centre d'aide par le travail) Gérard Chevalier souhaitait une structure intermédiaire entre le CAT et le milieu ordinaire pour ceux qui en avaient les capacités », explique Delphine Pellerin, directrice depuis 2010. Un quatuor de base : M. Dong, Gérard Chevalier, François Foisnet et Michel Bechet ont monté un conseil d'administration.

Depuis, l'entreprise ne cesse d'évoluer. « Quand je suis arrivée, nous avions 75 salariés, aujourd'hui, nous sommes à 133 dont 103 salariés handicapés : avec une déficience mentale ou atteints de maladies psychiques, précise la dirigeante de 41 ans. Ma mission en tant que directrice est de développer l'entreprise pour créer de l'emploi pour ce public. »

Espaces verts, propreté, câblage, valorisation des déchêts...

Les salariés handicapés doivent être préconisés par les services de l'emploi. « Nous adaptons les tâches, le rythme à la personne avec un encadrement bienveillant. Ils savent qu'il faut atteindre des objectifs de qualité et de délai. Nous percevons une aide au poste qui permet de nous adapter à leurs difficultés », continue Delphine Pellerin. Une obligation pour l'entreprise : avoir 80 % de personnes en situation de handicap. « Nous sommes à 82 % », note la directrice.

Sur les 5 000 m2 de locaux et 2 500 m2 de serres, l'entreprise compte sept activités, chacune a son propre manager avec si besoin des chefs d'équipes.

Les services touchent plusieurs secteurs : création et entretien des espaces verts, propreté avec des prestations de nettoyage pour les entreprises et les particuliers (vitres, locaux, voitures), câblage électrique (câblage d'armoires électriques par exemple), valorisation de déchets d'équipements électriques et électroniques, logistique. « Pour ce secteur, nous avons cinq clients pour lesquels nous stockons les commandes, puis on les prépare afin de les réexpédier. »

Une ligne de vêtements en préparation

Depuis un an, l'entreprise a développé une activité agroalimentaire avec du maraîchage à Gorron, de la conserverie et un restaurant à Laval. Et enfin de la confection : « Avec un gros projet qui nous prend du temps. C'est la création d'une chaîne de prêt à porter qui va nous permettre l'embauche de dix personnes. » Cinq ont déjà été recrutées et une formation va être relancée pour attirer cinq autres salariés. « Avec la propreté, c'est une des activités qui se développe le plus. »

article Ouest-France du 13/11/2016 à retrouver ici

En savoir plus