Marque Bretagne

L'association Sévigné en double-page dans le Nous Vous Ille

VITRE-NVI

L'Association Sévigné mis à l'honneur dans le Nous Vous Ille d'Octobre en p.42-43 du n°115. En direct des 7 pays, focus sur le Pays de Vitré avec deux initiatives qui emploient des personnes en situation de handicap à l'ESAT de Vitré : tri des pommes pour les plus démunis et tambour de lave-linge designé en table basse...

À Vitré, l'Association Sévigné trie les fruits pour les plus démunis

Que faire des surplus de fruits et légumes ? La Chambre d'agriculture propose à la Croix Rouge de les offrir aux plus démunis. Le tri est effectué par des travailleurs handicapés.

 

Ces pommes-là ont une saveur particulière, un bon goût de solidarité. Cueillies dans le verger de Jean-Claude Ferron, à Thorigné-Fouillard, elles ont été triées puis rangées dans des cageots par une dizaine de travailleurs handicapés de l’Esat Les Ateliers Sévigné à Vitré, entre février et mai. Les fruits frais et de qualité ont été récupérés par l'antenne rennaise de la Croix Rouge qui a procédé à la distribution auprès de personnes démunies.

DIX TONNES DE POMMES

La Chambre d'agriculture est à l'origine de ce circuit vertueux. Relais local de l'association Solaal qui a pour mission de faciliter le rapprochement entre les donateurs des filières agricoles et les structures d'aide alimentaire, elle frappe à la porte de deux Esat bretilliens, à Hédé et Vitré. « Nous avons trouvé le projet intéressant et conforme à notre ambition de favoriser l'insertion par le travail, relate Laurent Bourgeon, directeur de l'Association Sévigné. Pour les travailleurs, c'est valorisant dans la mesure où ils
contribuent à aider les personnes en difficulté. » Pendant quatre mois, à raison d'une livraison tous les 15 jours, environ 10 tonnes de pommes ont été triées et conditionnées.

APPEL AUX FINANCEMENTS

Le projet est soutenu par le Département à hauteur de 9 000 € (couvrant les frais de logistique et de transport, notamment). Cette première expérimentation, qui encourage la lutte contre les déchets et la solidarité entre les territoires, en appelle d'autres. La Chambre d'agriculture n'y voit qu'un seul frein : « Pour pérenniser cette action qui permet aussi de réduire le gaspillage alimentaire, il nous faut trouver d’autres financements. »  

Article tiré du Nous Vous Ille de Benoît Tréhorel

 

Des collégiens ont vendu leur mini-entreprise à l’Esat de Vitré

L’an dernier, dans le cadre d'un projet pédagogique, 18 élèves en classe de 3e au collège Sainte-Marie de Vitré ont créé une mini-entreprise. Ils ont eu l’idée de récupérer des tambours de lave-linge et de les transformer en tables basses design. Conquis, le jury régional du concours Entreprendre pour apprendre leur a décerné le 1er Prix. Les élèves ont souhaité transmettre leur entreprise pour voir perdurer l'activité. Sollicité, l’Esat vitréen Les Ateliers Sévigné a répondu favorablement à l'offre. « On a
conservé les mêmes fournisseurs et on envisage de créer une gamme de produits. L'activité est prise en charge par une quinzaine de travailleurs handicapés de l'atelier métallerie », précise Laurent Bourgeon, directeur de la structure.

Article tiré du Nous Vous Ille

 

En savoir plus